40748725_p

En ce moment même je vous écris,

En ce moment même Ioda dort sur mes genoux.

Si comme moi vous lisez 30 millions d'amis, vous avez surement pris connaissance d'une chanson de la rue Kétanou, sur le thème de l'abandon,

Si ce n'est pas le cas, je tiens à la partager avec vous car je pense que c'est un sujet trop important pour le laisser de côté, Voici donc les paroles :

"Je n'ai pas bien compris
Le sens de ton geste
Veux-tu que je quitte ta vie
Ou veux-tu que je reste?

Entre nous est-ce que c'est fini
M'as-tu repris la laisse
La gamelle et le tapis
La médaille avec ton adresse.

J'avoue que j'ai des doutes
Depuis que tu m'as laissé
Sur cette aire d'autoroute
Où tu m'as dit de ne pas bouger

Nous partions en vacances
Jusqu'à la fin du mois d'août
Pour le sud de la France
Dois-je vous attendre coûte que coûte?

Je t'ai toujours fait la fête
Protégé contre tout
Contre le facteur et sa casquette
Et tous les autres voyous

Et puis j'ai fait honneur
A la dalmatienne du voisin
Elle était en chaleur
Le vingt-et-un du mois de juin.

Que vas-tu dire aux enfants
Je sais qu'ils m'aimaient bien
Le chat sera content
On s'entendait moins bien.

Et la belle dalmatienne
Tout ses chiots orphelins
Le voisin t'as fait une scène
Je ne suis pas dalmatien.

Vous les hommes, vous êtes bizarres
Avec vos idées sur les races
Vous inventez le mot bâtard
Et l'employez à la place.

Du mot métisse pourtant parfait
On a juste croisé l'amour.
Du mot métisse pourtant parfait
On a juste croisé l'amour.

L'amour, l'amour."

(La rue Ketanou)

Seul le fait de penser à tous ces malheureux me donne les larmes aux yeux,

Abandonner son plus fidèle ami,

Je ne sais pas quel genre de personne est capable d'un tel crime.

 

Pour écouter cette chanson

 

22146